Les différentes phases

La phase primaire : La phase aiguë

Elle survient entre 3 et 30 jours après la morsure de tique. Elle se manifeste par une lésion cutanée rouge centrée autour du point de piqûre et qui s’étend progressivement et ne gratte pas. Elle se déplace à d’autres endroits du corps (membres inférieurs en général), c’est pourquoi on l’appelle érythème chronique migrant (ECM). D’autres symptômes peuvent être associés à l’ECM : maux de tête, douleurs articulaires, légère fièvre, fatigue…). En l’absence de traitement, l’ECM disparaît au bout de quelques semaines. Notez que dans la moitié des cas, l’ECM n’apparaît pas alors que la personne a été infectée par une borrelia. Il arrive aussi qu’il passe inaperçu.

La phase secondaire

Plusieurs semaines ou mois après la disparition de la lésion cutanée apparaît la phase secondaire caractérisée par des lésions cutanées semblables à celles observées pendant la phase primaire, des douleurs articulaires, des manifestations cardiaques (évanouissement, palpitations, douleurs thoraciques…) et neurologiques (inflammation des racines des nerfs autour de la zone de piqûre).

La phase tertiaire

La troisième phase se manifeste plusieurs mois ou années après l’infection par des atteintes cutanées plus sévères, des douleurs articulaires semblables à celles de la phase 2, et des manifestations neurologiques touchant la moelle épinière ou le cerveau.